Accueil / Elagage / Elagage : Comment bien élaguer un arbre ?

Elagage : Comment bien élaguer un arbre ?

L’arbre est un être vivant, il naît, il se nourrit, il se reproduit, puis il meurt.

Pendant sa période de végétation, l’arbre va combiner plusieurs processus qui lui permettra de se nourrir et de fabriquer des substances produisant de l’énergie nécessaire pour croître, se reproduire et se défendre.

L’absorption de l’eau et des éléments minéraux

• Les poils absorbants situés à l’extrémité des radicelles puisent dans le sol l’eau et les éléments minéraux (azote, phosphore, potassium) et des oligo-éléments.

• L’absorption se fait par osmose et par l’intermédiaire des mycorhizes qui permet d’augmenter considérablement la surface d’absorption des éléments minéraux du sol.

• eau + substance nutritives constituent la sève brute.

La transpiration et la circulation de la sève brute

• La sève brute monte jusqu’aux feuilles par les couches externes de l’aubier dans les canaux du xylème.

• Cette montée de sève brute se fait par un effet de pompe, provoquée par l’évapotranspiration (de la vapeur d’eau rejetée dans l’air par les pores de la feuille appelé stomates).

• La transpiration permet de maintenir une T° correcte pour éviter la brûlure des feuilles par le soleil.

La photosynthèse

• La sève brute arrivée aux feuilles va subir une transformation grâce à un pigment vert (la chlorophylle);

• La chlorophylle capte l’énergie lumineuse et l’utilise pour la fabrication de sucres à partir du gaz carbonique de l’air et de l’eau apportée par la sève brute.

• les sucres nouvellement formés + l’eau composent la sève élaborée.

• Cette réaction s’accompagne d’un dégagement d’O2 rejeté au niveau des feuilles.
• La sève élaborée ainsi constituée redescend par l’intermédiaire des canaux du liber et distribue les sucres dans toutes les parties vivantes de l’arbre. La photosynthèse n’a lieu que pendant le jour

LA RESPIRATION

• Les sucres produits par la photosynthèse vont être transportés dans toute la plante grâce au liber (phloème).

• Leur énergie va ensuite être libérée en fonction des besoins de la plante.

• Le processus de destruction des ces sucres s’accompagne d’une consommation de l’O2 et libération de CO2.

• La respiration s’effectue à tout instant, le jour et la nuit, toutes les parties de la plante respire, même les racines.

• C’est la raison pour laquelle le sol doit être aéré et non compacté.

• Globalement, l’absorption du gaz carbonique dans l’air lors de la photosynthèse, est plus importante que le rejet de gaz carbonique dans le milieu aérien lors de la respiration. Une partie du carbone contenue dans l’air est ainsi piégé par l’arbre pour constituer son bois.

LES RESERVES

• Les réserves sont constituées grâce à l’activité photosynthétique qui produit une sève élaborée chargé principalement de glucides.

• La sève élaborée est une substance nourricière qui sert à la croissance de l’arbre et à son développement.

• Source des réserves = Photosynthèse

• Une demande: des puits de consommation: Respiration, croissance, floraison, fructification et pour sa défense contre les pathogènes.

sa défense contre les pathogènes.

• Le stockage des réserves est le résultat de l’équilibre entre leur fabrication par la photosynthèse: la source et les puits de consommation.

• Lorsque la production de glucose est + importante que la demande, les excès sont stockés dans des sites (sous forme d’amidon).

Zones d’accumulations permanentes : Ces zones varies en fonction de l’espèce et de leur âge

Pour l’ailante : les réserves permanentes se trouvent à la base du tronc et sur certaines racines Pour le catalpa, les réserves permanentes se trouvent à la base du tronc et au niveau des cicatrices perullaires.

Zones d’accumulations transitoires : dont les réserves peuvent être mobilisées très rapidement au profit d’organes en développement.
• La taille des arbres entraîne des changements importants dans le compartimentage des réserves et crée de nouveaux sites d’accumulation des réserves.

• Exemple: tête de chat.

Conclusion

• Un arbre se nourrit par ses feuilles et boit par les racines.

• Le houppier, la couronne (charpentières, branches) : c’est la zone de production de l’arbre

• Tout l’arbre dépend de cette zone pour sa nourriture et pour sa survie

•Si on veut tailler correctement un arbre sans le traumatiser, en règle général, pour chaque type de taille, la partie élaguée ne doit jamais dépassé plus de 30 % du volume du houppier.

COMMENT SE NOURRIT UN ARBRE ?

recherche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenue protéger !!